• Index
  • Composition
  • [C50] Compromis entre l'expression et les contraintes du contrepoint (Pages: 1)

#1 02-08-2012 10:57:53

jean30
Ancien élève
Lieu: Cévennes
Date d'inscription: 07-09-2007
Messages: 174
Site web

[C50] Compromis entre l'expression et les contraintes du contrepoint

Bonjour,

en réalisant mon choral, je m'aperçois que les différentes possibilités d'harmonisation sont en fait peu nombreuses à cause des contraintes du contrepoint. En effet,  en écrivant à 4 voix il est très difficile de concilier des lignes intéressantes pour au moins une des voix tout en évitant les fautes de contrepoint. Du coup, je me retrouve à chaque fois avec des lignes plutôt statiques du fait qu'après en avoir écrit une complète je suis obligé de la modifier de nombreuses fois pour pouvoir superposer les deux autres…

Mais en regardant de plus près le choral de Bach étudié dans le cours, je constate que, dès le début de la pièce, le contrepoint de Bach comporte beaucoup moins de contraintes que le nôtre. En effet on y trouve à la première mesure 3 quintes parallèles entre la basse et l'alto. Plus loin, on y trouve également une quinte diminuée consonante non résolue entre la basse et le ténor.

http://www.polyphonies.eu/forum/images/img0298.jpg

Vous avez déjà apporté une réponse sur ce sujet ici
http://www.polyphonies.eu/forum/viewtopic.php?id=1465
mais cette question n'étant pas traitée en détail dans les cours cela reste assez flou pour moi lorsque j'écris. Si l'on peut/doit sortir un peu des contraintes du contrepoint, quelles sont les règles à assouplir et de quelle manière ?


Jean
Niveau IV cours 56

Hors ligne

 

#2 09-08-2012 10:49:07

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4446
Site web

Re: [C50] Compromis entre l'expression et les contraintes du contrepoint

Concernant les parallélismes de quintes ou d'octaves, tant que nous ne sommes pas dans Debussy, nous les éviterons totalement. Vous en trouverez très rarement dans les pièces de l'ensemble des compositeurs que nous aborderons. Il vaut mieux donc s'en tenir à ce principe.
N'oubliez pas qu'en écriture, il n'y a pas de règle. Ce sont des conventions qui ont cours et qui valent à un moment donné. Toutes les époques ont leurs conventions, même la nôtre. Je vous demande de suivre celles des cours pour forger votre pensée dans un cadre (assez strict, c'est vrai smile). C'est dans un but essentiel pédagogique. Ce cadre bien défini (contrepoint, structures formelles) me permet de vous faire progresser et surtout de suivre votre travail. On peut aller très loin dans la liberté du langage et de l'écriture. Ce sera le cas dans les dernières sessions. Mais avant d'en arriver là, il faut être suffisamment fort techniquement.

Quelles libertés peut on prendre par rapport aux exercices de contrepoint? Elle concernent principalement les parallélismes (hors ceux d'octaves et de quintes).  C'est souvent une affaire de choix et non de règles. La  résolution naturelle de la 5- est le mouvement contraire conjoint. Si vous ne procédez pas ainsi  (comme dans cet exemple de Bach) il n'y a pas mort d'homme mais l'absence de ce mouvement obligé risque de rendre le passage maladroit, sauf si vous trouvez la solution musicale adéquate. Mais méfiez vous de l'audition. Ce n'est pas un guide fiable sur lequel on peut compter aveuglément smile. L'enchaînement a>F conjoint à la basse n'est pas une règle mais un moyen d'arriver plus en douceur sur l'accord F. Il faut donc vous poser les questions par rapport au pourquoi de ces "règles".

A partir du cours 53, nous aborderons des pièces de facture et d'écriture classique dans lesquelles la liberté sera bien plus grande, le tissu polyphonique étant beaucoup plus restreint. La question des contraintes ne se posera plus ainsi


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB