#1 03-07-2008 16:46:23

ravo
Invité(e)

exercices écrits avec un éditeur de partitions

Je fais aujourd'hui mes exercices sur papier que je scanne et que j'envoie ensuite à Jean-Luc.
A partir de quel cours est-il recommandé de les faire sur un éditeur de partitions ?
En effet, je suppose qu'à partir d'un certain moment, il faut commencer à s'habituer à mettre au propre ses travaux sous cette forme.

 

#2 03-07-2008 17:41:18

jp
Membre
Date d'inscription: 05-09-2007
Messages: 412

Re: exercices écrits avec un éditeur de partitions

Il n'y a pas de règle je pense tant que tes écrits sont bien lisibles. Comme tu le soulignes, il s'agit de "mettre au propre" quand on passe sur un éditeur de partition. J'ai, personnellement, horreur de travailler sur écran, avec la souris. Cela va beaucoup moins vite, il n'y a pas d'écriture à proprement parler, la gomme est plus simple à mon goût et tu évites aussi les tentations de vouloir entendre ce que ça "donne", ce qui peut parfois te disperser de l'objectif d'un cours en particulier.

Personnellement toujours, je continue d'envoyer mes exercices manuscrits en faisant une mise au propre avec Finale si cela est justifié (c'est très long pour reproduire ce que tu fais en 1/10 de seconde à la main, souvent... jette un œil au nombre de questions posées sur la mise en page avec Finale dans la rubrique "Finale et autres logiciels MIDI" et pour faire des choses simples en plus !).

Par contre, je te conseille de commencer à t'entraîner à utiliser ces logiciels car ils te serviront un jour ou l'autre. Donc plus dans une démarche parallèle à Polyphonies que comme un passage obligé pour ce cursus. C'est un peu obligé pour le côté extérieur à Polyphonies quand tu voudras présenter tes œuvres à des musiciens par exemple ou séquencer des musiques entières.


jp
niveau III - cours 41

Hors ligne

 

#3 03-07-2008 19:47:54

ravo
Invité(e)

Re: exercices écrits avec un éditeur de partitions

Merci pour ta réponse jp.
J'ai déjà utilisé un éditeur de partition (Magicscore) mais pour réécrire une partition de 2 pianos vers un quatre mains. Cependant, j'avais tout de même trouvé cela un peu lourd alors qu'il s'agissait d'un réarrangement a priori pas trop difficile à faire.
Aujourd'hui, écrire de la musique à la souris n'est pas aussi rapide qu'avec un crayon et une gomme. Pourtant, pour le texte, je suis une adepte du clavier et je n'écris que rarement au stylo.

 

#4 03-07-2008 20:04:12

jp
Membre
Date d'inscription: 05-09-2007
Messages: 412

Re: exercices écrits avec un éditeur de partitions

Pareil pour moi ! Mais justement, il y a un certain graphisme pour écrire la musique. Ce serait plus à comparer au dessin qu'à l'écriture pour moi. Et si l'on suit ce parallèle, on tombe effectivement sur les mêmes inconvénients qu'ont les graphistes avec leurs logiciels : courbe d'apprentissage longue, jamais aussi intuitif que le crayon et la gomme ou l'encre. Par contre pour finaliser, pour une BD par exemple, Photoshop offre des possibilité de retravail d'un scan de planche incroyable ainsi qu'un gain de temps considérable pour les couleurs.

Pour les logiciels d'édition en musique, je pense que l'on en est encore à la première étape ! Je n'ai de "plus" qu'avec Guitar Pro qui est parfait pour écrire pour guitare et basse (mais pour le reste...). Et je l'utilise d'ailleurs plutôt que Finale pour ses fonctionnalités immédiates concernant les tablatures (il faut essayer d'écrire une fois une tablature sur Finale pour ne plus avoir envie de le faire ! Jamais !).

Pour terminer le parallèle, j'utilise une palette graphique sous Finale, mais même... le stylet n'est pas en contact avec l'écran ! Il y toujours ce décalage... Et puis avoir les yeux rivés sur un écran pendant 2h, quelle fatigue.


jp
niveau III - cours 41

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB