• Index
  • Harmonie
  • [C16] Accords de septième - somme des positions à chaque renversement (Pages: 1)

#1 10-07-2015 23:22:57

Philippe70
Membre
Lieu: Minsk (Bélarus)
Date d'inscription: 10-09-2012
Messages: 9

[C16] Accords de septième - somme des positions à chaque renversement

Bonsoir,
Je viens d'achever le cours 16 HAR, et j'ai noté une relation entre la somme des différentes positions pour chaque renversement que ce soit en V7 ou en VII7, maj. ou min. Par exemple:
V7M: en F les trois positions sont 7-3-5,=15; en a elles sont 5dim-6-3=14; en b elles sont 3-4-6=13 et enfin en c elles sont 6-2-4+=12.
Les sommes sont identiques pour VII7 et pour IV7.
J'imagine que cette relation était déjà bien connue des Grecs smile, mais je la découvre sans réellement comprendre si elle signifie quelque chose - autrement dit, a-t-elle une valeur pédagogique concrète autre que de démontrer une fois de plus l'importance des relations mathématiques dans la musique ?

Bien à tous.
Philippe

Hors ligne

 

#2 11-07-2015 01:00:04

Didier
Ancien élève
Lieu: Goven
Date d'inscription: 19-11-2013
Messages: 1492
Site web

Re: [C16] Accords de septième - somme des positions à chaque renversement

Bonsoir Philippe70 et soyez le bienvenu sur ce forum,

En effet, suivant les renversements d'accords, les chiffres des positions sont toujours les mêmes:
La position 2(+) se retrouve dans les accords c
La position 3 se retrouve dans les accords F a b
La position 4(+) se retrouve dans les accords b c
La position 5(+/-) se retrouve dans les accords F a
La position 6  se retrouve dans les accords a b c
La position 7(-)  se retrouve dans les accords F
La position 8 se retrouve dans tous les accords smile

Ce qui signifie que n'importe quelle note au soprane peut être harmonisée par tous les accords de quatre notes. smile
Ce qui est important de repérer, ce sont les intervalles augmentés ou diminués dans certains accords, surtout en mineur.

Bonne suite ... harmonique.


Didier
Cycle court PRO - Terminé
Niveau III - C51 - Choral varié BWV 766

Chant populaire et chant classique? C'est simple: tout ce qui est beau pour l'un est moche pour l'autre! Mais c'est ça qui est intéressant .... ( Marthe Vassallo )

Hors ligne

 

#3 15-07-2015 09:15:03

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4428
Site web

Re: [C16] Accords de septième - somme des positions à chaque renversement

Cette relation particulière ne pouvait être connue des grecs. En effet, selon les connaissances que nous avons de leur musique, il ne disposaient d'accords à trois sons et encore moins d'accords à 4 sons (voir les débuts de la polyphonie dans notre cours 1). 
Par contre, Jean-Sébastien Bach était très attaché aux relations mathématiques et au symbolisme des chiffres en musique. La relation que vous mettez en avant n'a pas du lui échapper smile


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#4 15-07-2015 20:09:16

Philippe70
Membre
Lieu: Minsk (Bélarus)
Date d'inscription: 10-09-2012
Messages: 9

Re: [C16] Accords de septième - somme des positions à chaque renversement

Merci à Jean-Luc et Didier !

Je réviserai mes cours avant d'envoyer mon prochain message - Peut-être cela m'aidera-t-il également à comprendre le symbolisme caché derrière le fait que la somme des positions du troisième renversement égale 80% de la somme des renversements en fondamental, ou qu'il faille ajouter un quart à la première pour arriver à la dernière - ce qui revient au même...smile

Hors ligne

 

#5 15-07-2015 21:38:51

Didier
Ancien élève
Lieu: Goven
Date d'inscription: 19-11-2013
Messages: 1492
Site web

Re: [C16] Accords de septième - somme des positions à chaque renversement

Les intervalles en musique sont comme les proportions en mathématiques, il existe probablement une démonstration à tout ces rapports et d'ailleurs, la relation est physique puisque la musique est faite de sons respectant certaines proportions dites harmoniques.

Une corde vibrante divisée en deux parties égales, vibre deux fois plus vite, divisée en trois, vibre trois fois plus vite, etc ....
Le son et donc la musique obéissent à des lois physiques, ces mêmes lois physiques qu'on retrouve dans la proportion des notes des accords que l'on nomme intervalle. Cela, Pythagore l'avait déjà découvert, même si les intervalles étaient mélodiques à l'époque.


Didier
Cycle court PRO - Terminé
Niveau III - C51 - Choral varié BWV 766

Chant populaire et chant classique? C'est simple: tout ce qui est beau pour l'un est moche pour l'autre! Mais c'est ça qui est intéressant .... ( Marthe Vassallo )

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB