#1 12-05-2017 18:36:02

Guillaume
Membre
Date d'inscription: 18-04-2014
Messages: 42

[C41] Exposition, retour sur correction

Bonjour camarades polyphonistes, bonjour Jean-Luc,
suite à la correction de mon exposition, je m'interroge sur deux points. Mais tout d'abord, pour y voir plus clair, voici une photo :

https://img4.hostingpics.net/pics/693716Capturedcran12052017181253.png

1) Je pensais que l'intervalle de quinte entre basse et soprane était admis, et même heureux à la fin d'un divertissement. C'était du moins l'impression que m'avait laissée certaines réponses de Jean-Luc sur le forum :

Jean-Luc a écrit:

Toutefois, concernant la quinte ou l'octave au posé (ouvrez bien vos yeux et vos oreilles smile car ce sera un point essentiel des cours à venir):

- Elles peuvent être au posé en fin de phrase sans préparation particulière. C'est le cas dans cet exemple. Ce pourra aussi être le cas à la fin  d'un divertissement par exemple. Ces intervalles particulièrement statiques sont excellents dans ce cas.

source : http://www.polyphonies.eu/forum/viewtopic.php?id=155

Ici, ma quinte tombe sur le dernier posé du premier divertissement. Qu'est-ce qui ne convient pas ?

2) En mettant un mi à la voix de soprane sur le dernier posé du deuxième divertissement, ainsi que le suggère Jean-Luc dans sa correction, cela fait trois mi d'affilée. N'est-ce pas gênant ?

D'avance merci pour vos réponses !
Bon week-end à vous.

Hors ligne

 

#2 19-05-2017 10:41:34

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 3940
Site web

Re: [C41] Exposition, retour sur correction

En effet la quinte tombe bien à la fin d'une phrase, un  divertissement ou un commentaire.  Ici c'est un peu particulier car le troisième divertissement commence en fait à la mesure précédente avec la première imitation de b. Cette imitation appartient d'ailleurs aux deux divertissements en même temps: le sujet a-b du second divertissement et la succession de trois b du troisième divertissement. En figeant l'harmonie avec une quinte au posé entre les deux premières imitations, on arrête en quelque sorte, très légèrement, le mouvement mélodique de cette succession.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#3 19-05-2017 11:43:46

Guillaume
Membre
Date d'inscription: 18-04-2014
Messages: 42

Re: [C41] Exposition, retour sur correction

Merci pour cette réponse, Jean-Luc.
Effectivement, je me souviens que le cours évoque un effet de "tuilage".
Et concernant ma deuxième question ? Les trois mi consécutifs ?

Hors ligne

 

#4 19-05-2017 18:28:19

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 3940
Site web

Re: [C41] Exposition, retour sur correction

Effectivement, j'ai zappé la question 2 smile!

Pour éviter la quinte au posé, c'est la meilleure solution. Rien n'interdit les répétitions, c'est un message que l'on connaît. Pour qu'elles apparaissent comme une intention délibérée, vous auriez pu en placer aussi à la troisième imitation de b. On pourrait alors placer un si à la basse ce qui donnerait une ligne de basse plus intéressante.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#5 19-05-2017 18:41:16

Guillaume
Membre
Date d'inscription: 18-04-2014
Messages: 42

Re: [C41] Exposition, retour sur correction

Merci Jean-Luc ! Je retiens qu'en cas de répétition accentuée comme celle-ci, il est souhaitable de l'assumer en montrant d'une manière ou d'une autre qu'elle n'arrive pas là par défaut, mais qu'elle est voulue.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB