#1 21-05-2017 12:42:00

galgo
Modérateur
Date d'inscription: 14-02-2014
Messages: 720

Concours Reine Elisabeth Découverte

Bonjour à tous

En suivant les demi finales du concours Reine Elisabeth  à Bruxelles,session violoncelle cette année pour la première fois,
j'ai éteint la radio pendant l'audition d'un candidat polonais qui donnait son récital  une suite de Bach suivie du "Capriccio per Siegfried Palm" de Krysztof Penderecki (compositeur polonais contemporain),transition brutale à laquelle je n'étais pas préparée hmm

Finalement,j'ai regardé la vidéo de cette exécution si je puis dire  et j'ai écouté jusqu'au bout (moment où ce jeune demi finaliste n'avait pratiquement plus de crin sur son archet.....)
J'ai trouvé une telle symbiose avec l'instrument que j'y ai découvert de belles choses

Ce compositeur a actuellement environ 80 ans et a un long parcours de compositeur,musique sérielle  et ensuite il serait revenu à un autre style notamment dans son requiem

J'aimerais avoir l'avis de Jean luc ,compositeur  averti  concernant cette oeuvre

Doit on la considérer dans la musique sérielle?  et où est la place de la percussion  sur l'instrument?
j'ai quelques sources mais leur fiabilité n'est pas prouvée

Siegfried Palm est un violoncelliste à qui le compositeur a dédié l'oeuvre

En tout cas on aime ou on n'aime pas,j'y ai trouvé une belle musicalité finalement,  ce demi finaliste accède en finale....Nous verrons bien

Dernière modification par galgo (21-05-2017 12:43:43)


C 56  Beethoven

Hors ligne

 

#2 23-05-2017 12:56:29

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4261
Site web

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Je suis heureux de parler de Penderecki sur notre forum car c'est un compositeur que j'aime beaucoup.
Je ne connaissais pas cette œuvre très intéressante et qui mérite une écoute attentive, il est vrai que c'est un compositeur prolixe. Je ne peux pas affirmer qu'elle fasse appel à la technique sérielle, il faudrait la partition pour cela mais c'est au moins une pièce atonale. Ses premières oeuvres étaient basées sur la technique sérielle puis il s'est orienté, comme les compositeurs des années 70 vers des  recherches sur le timbre instrumental et les techniques de jeu pour solistes mais aussi à l'orchestre.  Les effets de percussion en font partie. Le capriccio date de 1968. on est en plein dans cette période. Dans les années 80, il s'est orienté vers un langage plus classique, plus mélodique et harmonique également. Son Requiem polonais marque ce tournant. Des années 60-70, j'aime beaucoup la Passion selon Saint Luc, synthèse en quelque sorte de toutes ses recherches (sérialisme, timbre, mélodie) et aussi  son Auschwitz Oratorio.

Nous avons eu l'occasion de le voir diriger plusieurs œuvres dont son requiem lors de sa création parisienne dans les années 80. Petite anecdote: Lors d'un week-end un peu particulier à Varsovie en novembre 2013, nous sommes entrés dans la cathédrale Saint Jean le samedi matin. Une messe allait commencer et  des choristes s'installaient. En fait, il s'agissait de la messe en l'honneur des 80 ans du compositeur. Penderecki était présent, c'était son anniversaire, le 23 novembre 2013. Et sa Messe brève, oeuvre récente a été chantée  durant l'office.  C'est une très belle composition.  Le Sanctus m'avait particulièrement touché. Il faut dire que sa musique chorale est très belle. Une journée mémorable smile


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#3 23-05-2017 15:14:02

galgo
Modérateur
Date d'inscription: 14-02-2014
Messages: 720

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Je me disais bien que ce compositeur était quelqu'un d'intéressant  et je suis heureuse d'avoir pu vous remémorer de bons souvenirs,Jean Luc; je vais écouter cette messe puis aussi le requiem,(je vais travailler ma fugue aussi hum...)
Son évolution vers plus de musicalité mélodique m'aidera mieux à le comprendre je pense

Quel répertoire! et comme dit LVB  cette expression des camps d'Auschwitz....puis Hiroschima etccc...peut difficilement s'exprimer autrement!!
Comment était la peinture à ce moment là?  vais un peu voir....


C 56  Beethoven

Hors ligne

 

#4 23-05-2017 20:53:37

galgo
Modérateur
Date d'inscription: 14-02-2014
Messages: 720

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Je vais sans doute enfoncer une porte ouverte en disant que les grandes oeuvres proviennent du malheur et de la souffrance  ...et Bach alors?
Qui connaît ses souffrances.....

J'ai commencé à lire la vie de Beethoven ,une brique de 600 pages,j'ai arrêté,çà me déprime   tellement il a vécu du malheur

Oui on vénère Schubert  notamment  mais que de misère   

Que serait la musique si nous étions heureux   le débat est ouvert neutral

Dernière modification par galgo (24-05-2017 08:01:22)


C 56  Beethoven

Hors ligne

 

#5 24-05-2017 12:18:41

cg2000
Master
Date d'inscription: 05-10-2009
Messages: 273

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Bonjour à tous.

Voici une autre oeuvre de Penderecki saisissante, "Thrène à la mémoire des victimes d'Hiroshima" ;
https://www.youtube.com/watch?v=Hxqm-gPMVz8&t=204s

En plus, sur cette vidéo, vous pouvez suivre la partition en même temps. Elle colle avec le premier cours de Polyphonies qui évoque l'invention de nouveaux systèmes de notation. On retrouve ici la technique du "cluster", évoqué au dernier cours. La boucle est donc bouclée.

Cédric.


Session 19 - Cours 72 - Pièce moderne ou contemporaine (Validation Master)

Hors ligne

 

#6 28-05-2017 19:53:07

galgo
Modérateur
Date d'inscription: 14-02-2014
Messages: 720

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Bonsoir Cédric
j'ai écouté cette oeuvre   c'est absolument impressionnant

je suis sans mot   face  à cette souffrance!!  j'ai un peu dur avec la partition mais bon  je découvre.....
Merci!


C 56  Beethoven

Hors ligne

 

#7 30-05-2017 18:07:15

galgo
Modérateur
Date d'inscription: 14-02-2014
Messages: 720

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Me revoilà avec le Concours Reine Elisabeth session violoncelle,

J'ai découvert hier soir le concerto imposé créé pour le concours , "Sublimation " pour violoncelle et orchestre symphonique de Toshio Hosokawa,compositeur japonais né à Hiroschima en 1955,il est présent à Bruxelles pour les 12 auditions de son concerto

J'ai trouvé une grande profondeur avec un tempo assez lent qui varie peu   ,les nombreux glissandos rappellent les sirènes...

j'en parle car je retrouve une expression profonde que j'ai trouvé chez Penderecki..
voici son parcours publié sur le site du concours

Toshio Hosokawa est né en 1955 à Hiroshima. Il étudie la composition avec Isang Yun à la Hochschule der Künste de Berlin et avec Klaus Huber à la Hochschule für Musik de Fribourg. En 1980, il participe pour la première fois à l’Internationale Ferienkurse fur Neue Musik à Darmstadt. Depuis lors, ses compositions ont été commandées par les orchestres, les festivals et les maisons d’opéra les plus réputés d’Europe, d’Amérique et d’Asie.

Nombre de ses oeuvres ont été créées par des chefs renommés comme Kazushi Ono, Jun Märkl, Kent Nagano, Sir Simon Rattle et Robin Ticciati : parmi ces oeuvres, on peut citer Hanjo, son deuxième opéra commandé par le Festival d’Aix-en-Provence en 2004, mais aussi sa pièce pour orchestre Circulating Ocean, créée par le Wiener Philharmoniker au Festival de Salzbourg en 2005, ou encore Woven Dreams, oeuvre orchestrale composée pour le Festival de Lucerne et le Carnegie Hall et pour laquelle il a obtenu l’International British Composer Award en 2013. En 2011, deux autres oeuvres majeures de Toshio Hosokawa furent créées : son troisième opéra Matsukaze à la Monnaie et son Concerto pour cor, Moment of Blossoming, interprété par le Berliner Philharmoniker. En 2013 au Festival de Salzbourg, plusieurs de ses oeuvres dont deux créations ont été jouées : Klage pour soprano et orchestre et Ancient Voices pour quintette à vent. D’autre part, il a remporté le Prix Otaka pour la troisième fois en 2014 grâce à son concerto pour trompette Im Nebel.

Dans ses travaux récents, Toshio Hosokawa s’est beaucoup attelé à décrire les rapports entre la nature et l’être humain, composant des oeuvres qu’il présente comme des prières et des requiems. En 2014, ses oeuvres ont été créées les unes après les autres : Aeolus, Fluss, Drei Engel-Lieder… En 2015, la pièce Nach dem Sturm pour deux sopranos et orchestre lui fut commandée pour le 50ème anniversaire du Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra. En 2016, son dernier opéra Stilles Meer (texte original et mise en scène d’Oriza Hirata), décrivant la ville de Fukushima plusieurs années après le tremblement de terre qui a ravagé l’est du Japon en 2011, obtient un franc succès auprès du public.

En 2001, Toshio Hosokawa est devenu membre de l’Akademie der Künste de Berlin. Il a été compositeur en résidence pour l’Orchestre symphonique de Tokyo de 1998 à 2007 et pour le Deutsches Symphonie-Orchester en 2006/2007, mais aussi pour le WDR Rundfunkchor durant les saisons 2006-2008 et pour le Nederlands Philharmonisch Orkest en 2013/2014. En 2012, il a été élu membre de la Bayerische Akademie der Schönen Kunste de Munich, et il a reçu la Médaille d’honneur avec le ruban pourpre du Gouvernement du Japon la même année.

Actuellement, il est directeur musical du Takefu International Music Festival et professeur invité au College of Music de Tokyo et à l’Elisabeth University of Music de Hiroshima.
j'écoute  ce soir  2 lauréats français  (4 finalistes français  sur 12!  big_smile )

Dernière modification par galgo (31-05-2017 09:12:47)


C 56  Beethoven

Hors ligne

 

#8 01-06-2017 12:27:17

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4261
Site web

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Merci pour cette information, Galgo. J'espère que l'on pourra écouter cette œuvre prochainement.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#9 03-07-2017 08:23:19

galgo
Modérateur
Date d'inscription: 14-02-2014
Messages: 720

Re: Concours Reine Elisabeth Découverte

Voici le lien de "sublimation" de Toshio Hosokawa    par le premier lauréat du concours Reine Elisabeth   session violoncelle smile

https://www.youtube.com/watch?v=uatFPkD-_Zc

Cette oeuvre a donc été créée le 29 mai à Bruxelles en présence du compositeur,imposé du concours écrit sur commande par la direction du concours,elle fut donc jouée avec partition....sous la canicule.... cool

Cette vidéo est l'interprétation du 1er Lauréat  Victor Julien Laferrière  le 3 juin 2017

Dernière modification par galgo (03-07-2017 08:50:09)


C 56  Beethoven

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB