#1 01-04-2018 14:06:16

Mika
Membre
Date d'inscription: 06-05-2016
Messages: 11

rapport "a -F"

Bonjour à tous
J'aimerais avoir vos avis sur le rapport "a-F" que l'on doit éviter dans nos enchaînements.
Je suis en ce moment au cours 41 de contrepoint en mineur et je me trouve coincé avec un rapport "a-F".
Ce qui me chagrine c'est que je n'arrive toujours pas à entendre ce qui cloche dans cet enchaînement.
Je trouve l’enchaînement plutôt doux même (en tout cas celui là) alors que certains levés dissonants (autorisés) ont vraiment du mal à être acceptés par mon oreille .
J'imagine que je n'ai pas l'oreille assez développée (j'y travaille)
Est ce qu'il est possible d'expliquer ça ?
Merci d'avance
Mika

Hors ligne

 

#2 01-04-2018 15:15:05

Didier
Modérateur
Lieu: Goven
Date d'inscription: 19-11-2013
Messages: 1349
Site web

Re: rapport "a -F"

Bonjour Mika,

On peut tout à fait passer d'un accord a vers un accord F si l'une des deux conditions suivantes est vérifié :
1) sur le même degré, par exemple IIIa -> III
2) en mouvement conjoint de la basse, par exemple IIIa -> V ou IIIa -> IV ou IIIa -> VI

Ce qui laisse pas mal de latitudes.

Après, ce qui cloche dans le passage de IIIa -> II (par exemple) c'est peut-être le mouvement de la basse (sol-ré en Do majeur) qu'on préfère conjoint en général, du moins à l'époque de Bach. Je pense qu'on préfère considérer les "ruptures" individuellement pour ne pas trop perturber le message sonore, soit on fait une rupture mélodique sur une même harmonie, soit c'est une rupture mélodique de la basse mais en conservant l'harmonie.
Il est vrai que le problème de la rupture harmonico-mélodique de la basse ne se pose pas dans les transitions de a -> a ou de F -> F (sauf pour la tierce montante) mais c'est peut-être aussi parce qu'on reste dans la même sensation harmonique, accords de sixte successifs ou accords fondamentaux successifs.

Mais ce n'est que mon modeste point de vue et c'est vrai que personnellement, comme toi, la transition de a -> F en mouvement disjoint de la basse ne me choque pas, mais c'est avec nos oreilles habituées à toutes sortes de musiques contemporaines, on est donc beaucoup moins sensibles à ces subtilités musicales d'une autre époque.


Didier
Cycle court PRO - Terminé
Niveau III - C48 - Invention à trois voix en do majeur BWV 787

Chant populaire et chant classique? C'est simple: tout ce qui est beau pour l'un est moche pour l'autre! Mais c'est ça qui est intéressant .... ( Marthe Vassallo )

Hors ligne

 

#3 02-04-2018 10:23:08

Mika
Membre
Date d'inscription: 06-05-2016
Messages: 11

Re: rapport "a -F"

Bonjour Didier

Merci pour ta réponse
Je parlais bien du mouvement "a-F-" disjoint sur accord différent.

Ton explication parait juste...peut être que Jean-Luc pourra la confirmer.
A savoir si ce rapport est à éviter dans tous les styles.

En fait quand la basse est au CD avec des mvts djts et que l'on écrit la voix haute d'un trait (c'est bien comme ça qu'il faut procéder), on doit réussir à anticiper ces éventuels rapports "a-F".......c'est chaud....surtout en mineur ou on peut rarement modifier quoi que ce soit sans tout changer et encore plus à 2 voix à 2 notes contre 1.

Enfin on finit par y arriver quand même  :-) ....mais ce n'est pas toujours très musical.

Ce qui serait intéressant je pense, c'est que jean-Luc garde les meilleurs exercices des élèves et que l'on puisse y avoir accès après avoir rendu nos copies, qu'on puisse  voir comment s'y sont pris les autres.

Excellente journée et joyeuses Pâques

Mika

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB