#1 21-09-2021 00:15:43

rookie75
Membre
Date d'inscription: 04-02-2020
Messages: 19

[C57] Choix des oeuvres

Bonjour Jean-Luc

Deux questions pour le prix d'une aujourd'hui !

Ma première question porte sur le choix pédagogique que vous avez effectué en retenant certaines oeuvres et certains compositeurs. Même si suivre votre cours prend déjà beaucoup de temps (en tout cas, pour moi !), voyez-vous un intérêt pédagogique à ce que l'étudiant complète vos choix par l'analyse d'oeuvres d'autres compositeurs contemporains de ceux que vous avez choisis (par exemple, une suite pour clavecin de Haendel, une sonate de Scarlatti...) ? ou le gain pour l'étudiant, même s'il existe forcément, serait-il finalement marginal au regard de l'investissement ?

Ma deuxième question porte sur les sonates de Beethoven (et ça tombe bien, mon message est rattaché au cours 57 !). Vous avez choisi deux oeuvres de jeunesse et tout le monde comprendra l'intérêt pédagogique d'oeuvres courtes et proches des modèles théoriques (si tant est que ces modèles existent réellement). Mais à l'inverse, que de différences (en durée, en impression artistique...) entre ces premières sonates et les grandes oeuvres ultérieures (je laisse de côté les concertos ou symphonies pour ne pas polluer la question avec des considérations d'orchestration, mais même en se limitant aux sonates pour piano seul, qu'on pense par exemple à la 29ème ou à la 32ème). Pour l'étudiant qui ne s'est pas encore précipité pour décortiquer ces partitions de grande ampleur, pouvez-vous donner un avant-goût des "trucs" utilisés pour structurer des oeuvres d'une telle ampleur ? Car je crois que mes commentaires de huit ou douze mesures, même en en mettant trois de suite, ne vont pas faire le poids !

Merci d'avance

Hors ligne

 

#2 28-09-2021 19:02:44

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4422
Site web

Re: [C57] Choix des oeuvres

Ce serait très  intéressant en effet d'analyser des pièces d'autres compositeurs contemporains de l’œuvre étudiée: Rameau, Haendel ou bien sûr Scarlatti pour Bach. Cela dit, il y a un risque de se retrouver face à à des problèmes d'analyse si l'on choisit des grades compositions car nous n'avons abordé que des pièces assez accessibles de Bach.  Cela sera plus facile en fin de formation car on a une expérience plus conséquente en analyse. Effectivement, cela demanderait un temps de recherche assez important si l'on ne veut pas survoler la question. Ce n'est pas indispensable mais intéressant si l'on dispose de beaucoup de temps libre smile

Effectivement, le choix des pièces est fonction de l'intérêt pédagogique et donc des possibilités en composition de l'élève à un moment donné. Il vaut mieux passer par les premières sonates pour comprendre l'évolution du langage de Beethoven dans les dernières. On pourrait travailler longtemps sur Beethoven si on le souhaitait mais la formation serait très très longue smile
Mais en fait, plus on s'approche des derniers cours et plus on aborde des pièces de maturité des compositeurs: le Prélude de Tristan, ceux de Debussy ou l'Enfant et les sortilèges ..

Ce serait intéressant en effet de donner des pistes sur les dernières sonates de Beethoven. Mais un tel travail demande toujours du temps pour analyser puis formaliser...  Peut être  un jour sur le Mensuel smile


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB