#1 27-09-2009 19:54:05

zebre36
Invité(e)

accord de quinte augmenté

je m interroge beaucoup sur les accords contenant une5+
en position fondamental il suffi d écouter do mi sol# pour se rendre compte combien il est dissonant
en réalité c est la succession do mi sol# qui est dissonant de 2 tierce majeur
en contrepoint il   nécessite au partie intermédiaire le même règle que la quinte juste
que peut on dire sur cet inter val ? qu a t il de particulier?
ai je la possibilité de l utiliser au  extrême comme une quinte juste
zebre36 NII 37

 

#2 28-09-2009 07:08:42

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4294
Site web

Re: accord de quinte augmenté

C'est une question qui concerne l'harmonie mais en cours de contrepoint ou de composition, c'est la raison pour laquelle je l'ai déplacée.

En effet la quinte augmentée est un intervalle très dissonant et son utilisation est très simple: c'est une dissonance pure et simple comme la seconde ou la 7ème ou la 4-, son renversement.

on ne l'utilise pas au posé comme consonance . il n'y a donc aucune préparation. Il suffit simplement de le résoudre. A noter que cet accord de 5+ n'est présent qu'en mineur; c'est l'accord III de ce mode.

Il faut donc éviter l'accord III en mineur lorsque le degré VII est majoré ou alors l'utiliser sans sa quinte


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#3 28-09-2009 08:24:51

zebre36
Invité(e)

Re: accord de quinte augmenté

merci Jean Luc
mais ma question concerne également la  5+ que  l on rencontre en premier renversement en contrepoint a 3 voies exple IIIa mi do sol#
bonne journée
zebre36NII37

 

#4 28-09-2009 08:33:42

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4294
Site web

Re: accord de quinte augmenté

le fait d'être sur un renversement ne change rien au statut de la 5+ , c'est une dissonance dans tous les cas de figure.Elle ne peut être utilisée qu'au levé comme toute dissonance et être résolue.
évitez cet accord III ,IIIa ou IIIb qui n'aura d'ailleurs que peu d'intérêt en composition


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#5 28-09-2009 08:54:48

zebre36
Invité(e)

Re: accord de quinte augmenté

il faut que j aille chercher d autres sujets  d interrogations car ce sujet et bel et bien clôt  cool
merci beaucoup Jean Luc
zebre36NII 37

 

#6 04-12-2011 00:27:19

aspegic1000
Membre (BT)
Lieu: Paris
Date d'inscription: 11-01-2011
Messages: 802
Site web

Re: accord de quinte augmenté

zebre36 a écrit:

ce sujet et bel et bien clôt

Pas tout-à-fait.

Je reprends ce fil car je me posais également la question en me demandant s'il n' y avait pas, même, une sorte d'imposture en mineur à écrire cet accord III sans sa 5+ dissonante. En effet, comme l'enchaînement II-I n'est pas permis (fausse cadence), il est souvent pratique d'écrire II-III (d'ailleurs, ds cet enchaînement, on a pas le choix : la résolution de la 5-/4+ éventuelle du II amenant de toute façon forcément au III). Mais sans cette 5+ (qui ne pourra figurer dans aucune voix), l'accord III sonne comme I...

De façon générale, en plus de leur ambigüité harmonique, que penser de l'utilisation de ces accords incomplets dont on sait que l'addition de la note manquante ne sera pas possible sur une voix supplémentaire ? Jean-Luc conseille de les éviter, mais sont-ils même légitimes ?


TP niv 4 c 62

Hors ligne

 

#7 05-12-2011 08:00:42

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4294
Site web

Re: accord de quinte augmenté

L'accord III en mineur n'a en effet toute sa légitimité dans la version minorée du mode ou la quinte + présente dans la polyphonie en tant que  dissonance. Si on peut l'analyser comme un accord I et qu'il suit l'accord II, pas de doute.. il faut l'éviter
A noter que cet accord avec sa 5+ est employé dans la musique du XXème siècle, Mahler l'incorpore d'une manière très expressive dans sa musique.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#8 06-12-2011 01:55:24

aspegic1000
Membre (BT)
Lieu: Paris
Date d'inscription: 11-01-2011
Messages: 802
Site web

Re: accord de quinte augmenté

Merci Jean-Luc.

J'aurais pu inclure ds ma question à titre d'exemple l'accord VII sans sa fondamentale (sensible) en cadence finale (... ou pas) et qui sonne comme un II...
La question que je me pose est jusqu'à quel point peut-on faire abstraction de cette note absente lorsque l'on détermine l'accord. Les contraintes d'enchaînement harmoniques type a-F, etc... ne laissent souvent pas le choix, mais du coup, il y a une sorte d'indétermination ds l'harmonie que j'ai du mal à saisir...


TP niv 4 c 62

Hors ligne

 

#9 06-12-2011 08:15:54

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4294
Site web

Re: accord de quinte augmenté

Effectivement si VII sonne comme II,  ce n'est pas la meilleure des cadences finales. Mais lors de la cadence finale, la présence de la sensible ôte toute ambiguité. Je vous conseille de la placer systématiquement.

Dans les autres enchaînements l’ambiguïté n'a pas grande importance.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB