#1 08-06-2013 23:45:54

BrunoNC
Membre
Date d'inscription: 28-08-2008
Messages: 221

[c58] Lied de Schubert La rose : 2/4 versus 4/8

Le Lied de ce court est écrit en 2/4. Toutefois l'analyse harmonique impose une pulsation à la croche. Pourquoi ce morceau n'est il pas écrit en 4/8 alors? Par souci de lisibilité ou simplement parce que dans l'interprétation les pulsations rythmiques sont bien à la noire (ce serait très lourd pulsation à la croche)?  Quand on écoute ce morceau on sent une pulsation à la noire. Peut on parler de pulsation harmonique et de pulsation rythmique ces deux pulsations pouvant ne pas être identiques?

Hors ligne

 

#2 11-06-2013 06:53:40

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4425
Site web

Re: [c58] Lied de Schubert La rose : 2/4 versus 4/8

Dans ce lied de Schubert, la pulsation est la croche.
La mesure et la pulsation sont relativement indépendantes. Si une mesure 2/8 indique généralement une pulsation à la croche, (avec Stravinsky, ce peut être aussi une pulsation à la double croche), une mesure 2/4 n'implique pas obligatoirement une pulsation à la noire.  Nous l'avons vu maintes fois dans les allemandes de Bach. Le contexte de la pièce et l'analyse harmonique permettent de définir avec plus de précision la pulsation. Ici, il s'agit de la croche. Il faut donc l'interpréter à la croche. La pulsation harmonique et rythmique sont une seule et même chose.
C'est vrai, l'exemple audio n'est peut être pas le meilleur à ce propos mais les enregistrements de ce lied sont rares et je n'en ai pas trouvé d'autres. Il faut donc la pulser à la croche et de manière légère. C'est d'ailleurs la pulsation à la noire qui alourdirait la musique de ce lied.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#3 11-06-2013 07:36:45

BrunoNC
Membre
Date d'inscription: 28-08-2008
Messages: 221

Re: [c58] Lied de Schubert La rose : 2/4 versus 4/8

merci Jean-Luc

je sais qu'on a déjà rencontré ce problème maintes fois. Mais je ne comprends pas pourquoi le compositeur n'a pas écrit ce Lied  en 4/8.
On note d'ailleurs la différence d'écriture entre la mélodie écrite en 4/8 et le piano écrit en 2/4

Hors ligne

 

#4 11-06-2013 08:19:38

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4425
Site web

Re: [c58] Lied de Schubert La rose : 2/4 versus 4/8

Schubert ne l'a pas fait car c'était normal à son époque. C'est plutôt nous, à notre époque qui avons besoin de tout codifier quitte à simplifier.
La partie de piano est également pensée à la croche. Il reprend d'ailleurs longuement la mélodie du chant. Les figures métriques en double-croches de la seconde partie permettent également de le percevoir.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#5 12-07-2016 12:29:27

Daponte
Ancien élève Master
Date d'inscription: 15-02-2013
Messages: 129

Re: [c58] Lied de Schubert La rose : 2/4 versus 4/8

Bonjour,

Jean-Luc écrit plus haut : "la pulsation de ce lied est à la croche". C'est clair cela ressort bien de l'analyse.
Jean-Luc écrit aussi quant à son interprétion : "il faut pulser à la croche de façon légère. C'est d'ailleurs la pulsation à la noire qui alourdirait la musique de ce lied."

J'ai un petit souci de compréhension par rapport à cette dernière affirmation : ce qui me gêne c'est le lien entre "pulsation à la noire" et "alourdissement". J'aurais dit spontanément qu'en pulsant à la noire on "passe à côté" de la richesse harmonique de certains passages où Schubert tonule avec raffinement, en les abordant de façon trop "superficielle" et donc en ne les mettant pas suffisament en exergue alors qu'ils sont essentiels à l'émotion dégagée par la pièce, mais je ne ressens pas, ou n'intuite pas d'alourdissement .

Jean-Luc, pouvez vous préciser votre pensée et aussi me dire si on ressenti n'est pas le bon ?

Pour l'illustrer plus avant, et en référence à mon message "[C58] Lied Die Rose Schubert : traduction (et plus)" de la rubrique "A propos des cours", mon ressenti est typiquement que l'interprétation de Christa Ludwig dont j'indique le lien "passe à côté" de certaines choses, comme le serait une interprétation à la noire, alors que celle de Cheryl Studer correspond mieux à l'idéal que je me fais d'une interprétation pulsée à la croche et mettant en lumière toute la richesse de ce beau Lied de Schubert.

Bien musicalement,
Pascal

Hors ligne

 

#6 15-07-2016 10:02:21

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4425
Site web

Re: [c58] Lied de Schubert La rose : 2/4 versus 4/8

En pulsant à la noire, le posé tombe toute les noires. Dans une écriture à la noire, les notes au posé, noires ou croches sont source d'équilibre tandis que les notes au levé, croches ou double croches en déséquilibre doivent être plus légères, d'où la nécessité en écriture de les résoudre si elles sont dissonantes et de bien gérer aussi les intervalles disjoints. Si une musique a été écrite à la croche et qu'on la joue à la noire, on ne tient plus compte de ce qu'a conçu le compositeur et on joue au levé des notes qui étaient pensées au posé, cela inclut respirations, changements d'harmonie... J'ai considéré cela comme un alourdissement de la musique. smile


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB