#1 01-02-2016 22:37:00

Daponte
Ancien élève Master
Date d'inscription: 15-02-2013
Messages: 129

[C56] retour sur correction thème 1

Bonjour Jean-Luc,

Pouvez vous me donner quelques éclaircissements complémentaires pour bien comprendre ce qui "cloche" dans la proposition ci-dessous

http://www.polyphonies.eu/forum/images/img1035.jpg

Je suis tout à fait d'accord avec le fait que les notes très rapides placées par Beethoven ont (quasiment) une fonction d'ornementation (mais pas que). Sans elles, nous n'entendrions que les notes de l'accord IF de fa mineur à savoir le mouvement ascendant en affirmation do - fa - lab - do - fa - lab puis la courte descente vers la tonique fa. Le triolet de double croches introduit la note de passage sol et la broderie mi bécarre (d'autant plus importante qu'il s'agit de la sensible). Il donne tout son "sel" à ce thème qui sans lui serait rythmiquement monotone, ne comporterait pas la sensible, et le ponctue à merveille en lui insufflant une énergie complémentaire à celle des noires piquées.

C'est un peu ce que j'ai essayé de traduire à ma manière : le grand rythme dans ma proposition est globalement ascendant, et, pour ne pas "reproduire" Beethoven, comporte une petite phase de tournoiement avec la broderie mi bécarre qui permet "d'asseoir" fa mineur grâce à sa sensible. La bémol aigu et sol sont une sorte d'ornementation du fa conclusif (comme s'il s'agissait de deux "petites notes", la note la bémol permettant également au mouvement ascendant en affirmation de monter jusqu'à elle avant de redescendre vers la tonique. Du point de vue du jeu pianistique, l'intervalle de sixte étant après la note longue do et les notes rapides étant contigües, il n'y a pas de difficulté d'exécution.

Du coup j'ai du mal à comprendre si la maladresse provient dans l'absolu de l'utilisation d'un saut de sixte ascendante à cet endroit (est-il mal choisi ?), ou de son inadéquation avec le style de l’œuvre (vous indiquez "ce grand intervalle donne un caractère d'effort qu'il n'y a pas chez Beethoven").

Merci bien
Pascal

Hors ligne

 

#2 02-02-2016 08:29:14

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4425
Site web

Re: [C56] retour sur correction thème 1

Lorsque j'emploie ce terme d'ornementation, je ne lui donne aucun caractère réducteur. Les notes en ornementation sont des notes comme les autres, d'égale importance et avec les mêmes fonctions. Seulement, elles sont jouées très rapidement et pour cette raison, elles se succèdent sous forme d'intervalles conjoints ou ne dépassant pas la tierce.

Dans votre pièce, le saut de sixte est judicieux. Ce qui l'est moins ici, c'est la rapidité avec laquelle les deux notes arrivent après cet intervalle de sixte. La pulsation est la blanche, ne l'oublions pas. Un grand intervalle nécessite que l'on ait le temps de le recevoir. Il conviendrait parfaitement en écriture contemporaine mais ici nous sommes en écriture classique. On doit prendre le temps de l'effort smile Ces notes auraient pu être écrites en croches, voire en noires ou même en noires syncopées.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

#3 02-02-2016 16:09:11

Daponte
Ancien élève Master
Date d'inscription: 15-02-2013
Messages: 129

Re: [C56] retour sur correction thème 1

Merci beaucoup Jean-Luc tout devient limpide smile
Un grand intervalle nécessite que l'on ait le temps de le recevoir : à retenir et méditer !

Bien à vous
Pascal

Hors ligne

 

#4 03-02-2016 08:18:30

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4425
Site web

Re: [C56] retour sur correction thème 1

J'avoue que la formule me plait aussi smile Je la garde en mémoire !


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB