#1 01-09-2009 10:21:43

cedver
Master
Date d'inscription: 06-09-2007
Messages: 22

[C49] - emprunt

Bonjour,

Dans la fugue du cours 49. juste avant le 2e divertissement du 2e développement, Bach utilise un emprunt en SolM (V7). Ok.
Mais ensuite, il module en rém avec un accord VIa...
Or, nous avons appris que pour tonuler ou moduler, il était souhaitable d'utiliser les accords V ou VII.
Pourquoi donc ,dans cet exemple, l'accord VI permet-il cette modulation?

Hors ligne

 

#2 02-09-2009 14:45:10

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4235
Site web

Re: [C49] - emprunt

Nous verrons dans les cours suivants que Bach ou les autres compositeurs que nous aborderons qu'il y a d'autres degrés que l'on peut employer pour tonuler ou moduler. Toutefois il faut bien savoir que ce sont des exceptions. C'est le cas pour cet exemple. Mais avant d'apprendre à tonuler avec ces autres accords, il est essentiel de le faire avec les degrés V ou VII . C'est un automatisme que l'on doit acquérir puisque l'on procède ainsi la plupart du temps.

Dans ce passage, l'important pour Bach était à mon avis  cette progression mélodique par demi-tons/ la sib si bécarre do do#. Et pour y parvenir, c'était probablement la meilleure solution (c'est même sûr puisqu'il l'a choisie smile )

La solution qui était la plus simple était d'arriver sur VIIa de do (majeur ou mineur) pour un second emprunt. Mais l'ajout du do# nous place nécessairement en ré (majeur ou mineur).

A noter que si l'on entre dans un nouveau ton avec un autre degré que V ou VII , cet autre degré (souvent IV) est suivi de V ou VII. En effet, la sensible  est essentielle pour tonuler. Elle d'ailleurs présente dans cet exemple.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB