#1 21-12-2020 00:40:16

rookie75
Membre
Date d'inscription: 04-02-2020
Messages: 14

[C46] Question sur les mesures 16 à 21

Bonjour Jean-Luc

Ma seconde question du jour porte sur l'enchaînement harmonique entre les mesures 16 et 21. En effet, on passe d'un accord I en do# mineur en mesure 16 à un accord I en mi majeur en mesure 17. J'ai vu votre explication sur le forum sur la césure voulue entre la fin du développement et le début de la réexposition, mais j'aimerais vous soumettre une autre explication.

Pour les autres lecteurs que Jean-Luc, il faut d'abord lire mon précédent message de ce jour sur les dominantes secondaires, sinon ça ne va pas être très clair.

http://www.polyphonies.eu/forum/images/img1615.jpg

En mesure 16, l'accord de do# mineur est un accord I en do# mineur, mais aussi un accord VI en mi majeur. Il va donc servir d'accord pivot entre les deux tonalités. Naturellement, on ne le sait pas encore, on ne le saura qu'au moment où la tonalité de mi majeur sera confirmée.

En mesure 18, on entend un accord de la majeur, c'est-à-dire un accord IV en mi majeur ; en mesure 20,  on entend un accord de si majeur, c'est-à-dire un accord V en mi majeur ; en mesure 21, on entend un accord de mi majeur, plus précisément un accord Ia en mi majeur. Lorsqu'on arrive en mesure 21, on est indéniablement en mi majeur avec un bel enchaînement V-Ia, mais rétrospectivement, on a entendu VI-(?)-IV-(?)-V-I, c'est-à-dire un enchaînement traditionnel VI - IV - V - I avec des insertions. Reste à remplacer les (?).

Le plus simple, c'est la mesure 19 : on est à la dominante de la dominante (accord de fa# majeur). Et par analogie puisqu'on a une imitation semblable à la seconde, à la mesure 17, l'accord de mi majeur n'est pas un accord I en mi majeur, mais la dominante de la sous-dominante.

L'enchaînement harmonique devient donc VI - V/IV - IV - V/V - V - Ia. On arrive ainsi à un enchaînement harmonique explicable, sans changement de tonalité par simple juxtaposition de deux tonalités et sans enchaînement VI-I. On a un enchaînement ainsi VI-IV-V-I, dans lequel les degrés IV et V ont tous les deux été embellis par leur dominante et dans lequel le passage de do# mineur à mi majeur, confirmé par l'enchaînement V-I aux mesures 20 et 21, a été initié par l'accord de do# mineur, commun entre les deux tonalités.

Bien sûr, il y a un ré# entendu à la basse de la mesure 17 et l'on n'a donc pas un accord de septième de dominante, mais le ré# est une simple note fonctionnelle, donc non signifiante, comme le mi# en mesure 19 (et là encore, du fait de l'imitation, il est logique que le ré# en mesure 17 ait le même rôle que le mi# en mesure 19).

Reste alors la question du sol bécarre en mesure 18.

Déjà, c'est une nécessité du fait de l'imitation parfaitement semblable à la seconde supérieure pour qu'on ait un accord de septième de dominante en mi majeur à la mesure 20. Mais au-delà de cette nécessité, voici ma théorie.

L'accord de septième de dominante la-do#-mi-sol va aller non pas sur le degré I (accord de ré), mais sur un degré vi (accord de si mineur), en cadence rompue. Mais cet accord de si mineur est lui-même embelli par son propre accord de dominante (l'accord de fa# majeur de la mesure 19). Or un accord de dominante est commun au mode majeur et au mode mineur. Et au lieu de se résoudre sur un accord de si mineur comme cela aurait dû être le cas, il se résout donc sur un accord de si majeur : l'accord de fa# majeur a ainsi permis d'"oublier" qu'on arrivait d'un accord la -do#-mi-sol.

Au final l'enchaînement harmonique est donc le suivant (en mi majeur) :

VI | V/IV | IV - V7 (en ré majeur) | V/vi (en ré majeur, qui s'avère être V/V en mi majeur) | VI (au lieu de vi en ré majeur,c'est-à-dire en fait V en mi majeur) - V7 | Ia

Qu'en pensez-vous ? :-)

Hors ligne

 

#2 28-01-2021 16:28:49

Ibadez38
Assistant pédagogique
Date d'inscription: 17-07-2015
Messages: 135

Re: [C46] Question sur les mesures 16 à 21

Bonjour rookie75,

Je réponds tardivement à cette question et vous avez certainement eu votre réponse, mais je l'écris au cas où d'autres se poseraient la question.

La réponse va être assez courte, mais on entre en Mi majeur seulement et seulement après sa dominante soit Si ou Si7.

Bien sûr, il y a un ré# entendu à la basse de la mesure 17 et l'on n'a donc pas un accord de septième de dominante, mais le ré# est une simple note fonctionnelle, donc non signifiante

Je ne pense pas que le terme "non signifiante" soit approprié : ) . Ce re#, justement exclu très fortement visuellement et à l'écoute de percevoir cet accord comme un accord V7.

En résumé:
Pour passer d'un mode ou d'une tonalité à une autre il faut impérativement entendre sa sensible dans un accord V ,V7 ou VII, VII7 et ne pas chercher plus loin :p (je parle effectivement seulement pour la musique tonale, ce qui est le cas dans ce cours).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB