#1 16-05-2016 01:11:35

HarmoChopin
Modérateur
Lieu: Saint Gratien
Date d'inscription: 13-09-2007
Messages: 998
Site web

Hommage d'un organiste à un autre organiste...

Arsène Muzerelle (1919 - 2016) était organiste à la Cathédrale de Reims, chef de chœur, compositeur, professeur au Conservatoire de Reims et directeur de la Maîtrise de la Cathédrale de Reims (chorales + collège). Décédé récemment, une messe grandiose a été célébrée en son honneur en la cathédrale de Reims. Encore plus récemment, Pierre Méa, ancien maîtrisien, organiste lui aussi, lui a rendu un vibrant hommage en interprétant de merveilleuses pièces à l'orgue, rénové depuis peu.
Je n'ai pas pu assister à sa représentation, mais il m'a fait l'honneur de m'envoyer le discours qu'il a écrit pour rendre hommage au Maître de musique :

Mon cher Arsène,

Jean-Sébastien BACH semblait tout naturellement être le compositeur idéal pour vous rendre aujourd'hui cet hommage.
Il a jalonné toute votre vie d’organiste, de chef de chœur, et de musicien.

En 1971 et 1972, vous avez eu le courage de vous lancer dans une aventure folle : jouer en concert l’intégrale de l’œuvre pour orgue de Bach, tel un alpiniste se mesurant à tous les sommets de plus de 8.000 mètres dans la chaîne de l’Himalaya.……..
J’étais trop jeune pour être présent, puisque je n'avais que quelques mois à peine…….

Pourtant, nos deux vies ont toujours été intimement liées.
Non seulement c’est ici même, dans cette cathédrale, au sein de votre ensemble vocal que mes parents se sont connus, mais le destin nous a offert un point commun symbolique, puisque nous partageons tous deux la même date d’anniversaire.
Je vous ai ainsi toujours considéré comme mon troisième grand-père et j'étais pour vous, je crois, une sorte de petit-fils spirituel.
Je me revois, tout petit, âgé de 4 ou 5 ans, à peine, assis à vos côtés, à cette même tribune, pendant une messe dominicale. Je me souviens encore de la Toccata en UT, de Bach, que vous aviez jouée pour la sortie…….

Aujourd’hui, je me sens votre héritier.
Héritier d’une passion pour l’orgue, pour CET orgue, héritier d'une fidélité envers la cathédrale et envers cet instrument.
Toute votre vie, vous vous êtes battus pour cet orgue, pour l’entretenir, le faire vivre. Vous avez ici même, à cette tribune, manié le tournevis avec autant de dextérité que les partitions de Bach ou de Messiaen.
Oui, je me sens aujourd’hui héritier de cette tâche et de cet orgue.
Mais cet héritage, je ne le possède pas. Je n'en suis que simplement dépositaire, et souhaite ardemment pouvoir un jour, le transmettre à mon tour à d’autres générations d’organistes et de musiciens.
Cet héritage, VOTRE héritage, nous le partageons tous.
Anciens maîtrisiens, anciens choristes, anciens collègues, professeurs……..
Tous ceux qui ont eu la chance de croiser un jour votre route n’ont pas fait qu’un simple bout de chemin avec vous. Non. Bien plus.
Oui, nous sommes tous les héritiers d’un savoir musical, d’une quête de l’exigence, d’un refus de l’approximation.
Oui, nous sommes nombreux à vous être redevables de cette vision de la musique, du travail et de la vie.

La Musique.
Voilà le mot qui, indiscutablement, résume toute votre vie.
Votre vie entière a été au service de la Musique.
Je ne parle pas du savoir musical, d’une vision analytique, historique ou musicologique.
Non.
Je parle de sentiments, d’émotions, de frissons, de larmes……….
Je vous revois encore, en répétition, dire aux enfants de la maîtrise "vous me faites du solfège, alors que je ne veux que de la Musique...."

Oui, tous ces souvenirs resteront à jamais présents dans toutes nos mémoires. 
Cette silhouette voûtée, arpentant la cathédrale, allant de la maîtrise au grand orgue, du grand orgue à la maîtrise, durant chaque messe dominicale.......
Cette joie de vivre, cet humour, ce plaisir du cigare ou de l'apéritif.........
Cette faculté à passer du rire au travail en un éclair.......
Cet amour inconditionnel de la musique depuis le chant grégorien, jusqu'aux œuvres les plus contemporaines, en passant par Palestrina, Josquin des Prés, Bach,
Mendelssohn, Britten........
Ce refus d'un nivellement par le bas dans le cadre liturgique, synonyme hélas d'une certaine forme de mépris culturel vis à vis de l'assemblée........
Cette faculté de partage, d’amitié, de fidélité.

Tous, vos enfants, petits-enfants, arrière petits-enfants que nous sommes aujourd'hui, ne pouvons que vous remercier pour cet héritage musical, spirituel et humain que vous nous avez transmis.

Du fond du cœur, tous, ici présents, nous vous saluons, vous qui avez rejoint vos frères de toujours : Jean-Sébastien Bach, Jehan Alain, Gaston Litaize, André Marchal et bien d'autres musiciens encore.

Oui, tous, nous vous saluons, vous remercions et vous embrassons du fond du cœur."

                        Pierre MEA
                        Reims, le 15 mai 2016


HarmoChopin
cycle Master - NIVEAU IV - Cours 56 - sonate en fa m de Beethoven

Hors ligne

 

#2 17-05-2016 08:20:09

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4261
Site web

Re: Hommage d'un organiste à un autre organiste...

Un bien bel hommage! Merci pour ce partage.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB