#1 19-09-2007 21:53:06

nitram78
Invité(e)

Diabolus caché in la musica

Bonjour Jean-Luc,

au cours de la formation, on apprend rapidement à éviter les quartes augmentées/quintes diminuées dans les cheminements mélodiques. Mais il peut arriver des cheminements où par exemple la succession d'une tierce majeure et d'une seconde majeure forme un intervalle de quarte augmentée, perceptible à l'écoute (surtout si la note intermédiaire est de courte durée). Quelle philosophie peut-on adopter à son égard ?

Dernière modification par nitram78 (19-09-2007 21:54:45)

 

#2 20-09-2007 09:20:31

Jean-Luc
Administrateur
Lieu: La Chapelle des Pots France
Date d'inscription: 29-08-2007
Messages: 4425
Site web

Re: Diabolus caché in la musica

Ne nous imposons pas de contraintes supplémentaires smile

Dans les exercices de mélodie ou de schème, l’arrivée en deux temps sur la quarte augmentée est possible. Bien entendu la manière dont on procède en fonction de la pulsation peut la rendre plus ou moins facile. Par contre dans les cours de composition, si cette succession ne vous convient pas d’un point de vue mélodique, vous pourrez l’éviter. Votre affinité avec certains intervalles sera à la base de votre style musical personnel.

Puisque l’on parle d’intervalles, il en est de moins heureux. C’est la succession de deux tierces majeures. C’est une succession difficile qui aboutit sur une 5+. Ainsi par exemple, do mi sol#. Celle-ci, je vous conseille plutôt de l’éviter.


Pour joindre une image à votre message, envoyez la par mail à images[at]polyphonies.eu au format jpg ou png.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Forum de Polyphonies,
école à distance d'écriture musicale et de composition.

Propulsé par PunBB