Le blog de Polyphonies, école à distance d’écriture musicale et de composition.

Jean-Luc KUCZYNSKI

Jean-Luc KUCZYNSKI est compositeur et professeur de composition musicale depuis 1988 aux ACM et depuis 1999 à l’école d’écriture et de composition Polyphonies.
Chiffrages et notation des accords (I). Les chiffrages américains
Toute musique basée sur la tonalité et les modes, qu’elle soit classique, jazz, chanson ou autre dispose des même sept accords. Leur structure est relativement simple et strictement identique dans toutes les musiques. Toutefois, leurs chiffrages ou leurs notations différent et peuvent sembler parfois d’un abord complexe. Dans cette petite mise point, nous nous intéresserons d’abord aux chiffrages américains, utilisés en jazz et en musique de variété puis au prochain article, au chiffrage classique de la basse continue.
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 20 mars 2013 • 71332 lectures
Lire une partition d’orchestre
Suivre la musique sur une partition d’orchestre est plus aisé qu’on ne peut le supposer si l’on n’a pas consulté ce type d’ouvrage sans en avoir tenté l’expérience. Toutefois, Il importe de connaître certaines conventions de présentation qui régissent l’écriture d’une telle partition.
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 5 septembre 2007 • 36798 lectures
Introduction à l’analyse : la forme musicale (III)
Avec ce troisième article, nous pénétrons enfin pleinement dans l’analyse musicale. L’harmonie que nous avons abordé dans les deux articles précédents en fait partie mais n’est qu’un élément de cette recherche. Nous allons donc aborder maintenant l’étude de la forme musicale, à savoir comment ce thème de dix huit mesures, extrait du premier mouvement de la sonate K331 pour piano de Mozart, a été élaboré.
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 15 octobre 2015 • 22331 lectures
Chiffrages et notation des accords (II). Basse continue et basse chiffrée
Après avoir abordé les chiffrages américains, nous abordons un autre système de notation des accords également destiné aux instrumentistes : la basse continue qui est devenue la basse chiffrée. Il est intéressant de comprendre son principe car cette technique d’écriture a généré le chiffrage qui a cours dans les traités d’harmonie classique.
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 7 août 2013 • 27075 lectures
Introduction à l’analyse de l’harmonie (I)
Nos élèves parvenus en cours de composition analysent régulièrement des pièces musicales. Cette présentation est donc plutôt destinée à leurs cadets qui suivent les cours d’écriture musicale. Ceux-ci pourront mieux percevoir l’usage fait de l’harmonie dans les cours de composition musicale. Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 15 octobre 2015 • 15884 lectures
FINALE : orientation des hampes des notes en contrepoint à 3 et 4 voix (MAJ)
Dans un exercice de contrepoint à 3 ou 4 voix, les hampes des notes de soprane et de ténor doivent être orientées vers le haut, tandis que celles de l’alto et de la basse doivent l’être vers le bas. Dans votre logociel d’édition, il faut donc savoir modifier l’orientation des hampes des notes, afin que celles des voix intérieures soient toujours orientées vers le centre du système et celle des voix extrêmes vers l’extérieur. Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans MAO mode d’emploi • le 10 février 2012 • 5562 lectures
Tessiture des voix
"Je voudrais savoir si, en composant la partie vocale d’un lied (cours 59), on peut aller au-delà de la tessiture des cours de contrepoint. Dans ses lieder pour soprane ou ténor, Schubert emploie le sol aigu, un ton au-dessus de la limite ré-fa imposée dans les exercices de contrepoint. Peut-on en faire autant ?" Lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 4 mai 2012 • 8426 lectures
Introduction à l’analyse de l’harmonie (II)
Peut-être avez vous tenté de réaliser une analyse harmonique de ce thème de Mozart, après la lecture de notre article précédent. Je l’avoue volontiers à ceux qui n’ont pas encore abordé le contrepoint ; il n’est pas simple d’y repérer les accords. Ce thème est en fait une véritable polyphonie. Notre second article est là pour vous initier :-). Il vous permettra d’y voir plus clair et de mieux comprendre l’articulation harmonique d’une pièce classique. Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 15 octobre 2015 • 6612 lectures
COURS 49 : COMPOSITION LA FUGUE
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Aide aux exercices • le 5 juin 2014 • 6112 lectures
Introduction à l’analyse : l’art de la variation dans la sonate k331 de Mozart (IV)
De tous temps, la variation a été un genre musical très prisé des compositeurs. Elle offre en effet des possibilités de renouvellement mélodique ou harmonique quasi illimitées. Poursuivons donc l’étude du premier mouvement de la sonate pour piano k331 de Mozart, dont nous avons déjà abordé le thème dans un précédent article, par l’analyse de la première des six variations. Et découvrons également l’art de la variation de Mozart. lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 15 octobre 2015 • 8248 lectures
Un logiciel gratuit pour consolider son solfège
On me demande souvent des conseils sur les méthodes de solfège en général et notamment celles qui permettent d’acquérir une meilleure écoute intérieure. Voici GNU Solfège, logiciel gratuit et disponible en français, qui offre un très grand nombre d’exercices "d’entraînement de l’oreille". Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Favoris • le 17 octobre 2006 • 19819 lectures
Harmonie : la cadence sous plagale III-I
"Mr Loujine" a soulevé une intéressante question sur le forum des élèves "Dans l’aide aux exercices du cours 26, j’ai été surpris de voir la cadence IIIa - Ia dans le premier exemple. Mais, je me suis dit que si elle se trouve là, c’est qu’elle a certainement sa raison d’être. Aussi, je me demandais si cet enchaînement IIIa - Ia est considéré comme une cadence, ou bien comme une progression harmonique ? Et quelles sont ses conditions d’utilisations en tant que cadence ? Lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 29 mars 2013 • 2356 lectures
COURS 07 : HARMONIE
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Aide aux exercices • le 5 juin 2014 • 2760 lectures
FINALE : Créer des raccourcis clavier : triolets, quintolets, etc..
Dans Finale, placer des triolets ou des quintolets n’est pas très aisé. Y a t-il des manières plus rapides de les employer ? En effet, on peut créer de nombreux raccourcis clavier qui, dans Finale, s’appellent les méta-outils. On peut en créer pour toute valeur métrique, triolets, quintolets, sextolets, etc. Lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans MAO mode d’emploi • le 7 mai 2007 • 6773 lectures
Sixte napolitaine et fausse cadence
"Dans le cours 49, vous indiquez au sujet de l’accord II minoré, dit de "sixte napolitaine", qu’il s’enchaîne très souvent à l’accord V, et parfois à l’accord I. On peut donc en déduire que l’enchaînement II minoré-I n’est pas une fausse cadence ?"
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 22 juin 2013 • 6846 lectures
Cadences en composition : Demi-cadence ou cadence imparfaite ?
Q : Je connais pour ma part le repos sur la dominante sous le nom de "demi-cadence" et non "cadence imparfaite". La cadence imparfaite est pour moi une cadence V-I dans laquelle un des 2 accords est sous forme de renversement. Y a-t’il une raison particulière à cette différence de terminologie ? lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 6 février 2010 • 11979 lectures
COURS 20 : CONTREPOINT
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Aide aux exercices • le 5 juin 2014 • 5882 lectures
Enseignement de l’harmonie : marche harmonique, sixte napolitaine, accords altérés et accords de neuvième.
Lors de mes études d’harmonie en France et en Allemagne, il a été fait mention de sujets que vous ne semblez pas aborder en harmonie. Je veux parler entre autres des marches harmoniques, des sixtes altérées comme la sixte napolitaine ou bien des accords de 9èmes. Tous ces éléments étaient considérés comme importants - ou du moins inhérents à l’étude de l’harmonie, allons nous les étudier durant notre formation ? Lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 9 juin 2006 • 14006 lectures
Instrumentation : coups d’archet des cordes
Les symboles "poussez" ou "tirez" dans une partie de cordes définissent la direction du coup d’archet donné par l’instrumentiste. Ils sont importants car ils affectent directement l’attaque de la note et donc sa sonorité. Exemple : les premières mesures de la symphonie n°40 de W.A.Mozart. Lire la suite
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 3 avril 2009 • 5401 lectures
La tierce picarde (MAJ)
"Qu’est-ce qu’une tierce picarde ? Comment est-elle employée en écriture classique ou baroque ?" Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 21 janvier 2011 • 6832 lectures
cours 38 : Ecrire un canon à deux voix
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Aide aux exercices • le 28 mai 2015 • 1309 lectures
COURS 18 : HARMONIE
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Aide aux exercices • le 5 juin 2014 • 3390 lectures
Développer son audition intérieure (I)
"Mon audition intérieure n’est pas très bonne. Est il nécessaire de la développer dans le cadre de ma formation d’écriture et comment dois-je procéder ?" Lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 6 janvier 2014 • 14297 lectures
Le schème, élément de développement en composition musicale (II)
Poursuivons notre présentation des techniques de développement que permet le schème en composition musicale. Après Bach et Mozart, j’ai choisi quelques exemples dans des œuvres de trois autres compositeurs illustres : Beethoven, Brahms et Britten. Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 17 août 2016 • 8782 lectures
FINALE : réaliser une orchestration
La première étape de votre orchestration a consisté à indiquer sur la réduction les instruments choisis pour votre orchestration parmi la nomenclature proposée. Il faut maintenant la retranscrire sur la partition d’orchestre, le conducteur. Nous allons expliquer la procédure à effectuer avec Finale mais elle est de même type avec d’autres logiciels comme Sibélius. Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans MAO mode d’emploi • le 24 août 2011 • 2734 lectures
BACH : Fugue n°24 du Clavier bien tempéré BWV 869 mesure 4
Une question d’analyse et de musicologie nous a été soumise par Annik, élève de Polyphonies sur notre forum. Elle concerne la mesure 4 de la fugue 24 BWV 869 en si mineur du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach.
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Comme par exemple • le 3 juillet 2015 • 1273 lectures
FINALE : réduire la taille des portées
"Je ne peux pas faire tenir un nombre suffisant de mesures dans un même système. Comment faire ?" Lire l’article
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans MAO mode d’emploi • le 10 juillet 2007 • 3698 lectures
COURS 06 : HARMONIE
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Aide aux exercices • le 5 juin 2014 • 2687 lectures
Cadences : état fondamental / renversements
"Lorsque nous avions abordé les accords secondaires en majeur à l’état fondamental, vous nous aviez indiqué qu’il ne fallait pas utiliser les enchainements VI-I et II-I, qui sont de fausses cadences (avec en plus une tierce montante pour le VI-I). A-t-on de telles contraintes avec les accords en premier renversement ? Très exactement, peut-on employer l’enchaînement VIa-I, qui ne génère pas de tierce montante (les basses étant à l’unisson) ? Lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 5 novembre 2008 • 4416 lectures
Tonalité, modes et atonalité
En réalisant nos premiers exercices sur le mode, certains élèves font parfois un raccourci erroné. A partir de l’armature de l’exercice, ils déduisent simultanément le mode et la tonalité affirmant par exemple qu’un exercice dont l’armature comporte un # à la clé, est en sol majeur. Or, l’armature indique la tonalité et non le mode. D’autres éléments musicaux sont nécessaires en effet pour le définir. Avec la seule armature comme indication, un # à la clé par exemple, nous pouvons simplement affirmer que nous sommes en tonalité de sol mais surtout pas que la tonalité est sol majeur. Un petit point sur ces deux notions, mode et tonalité, sera à mon avis source d’éclaircissement. Ce sera aussi l’occasion pour nous d’aborder la notion d’atonalité. Lire la réponse
Article
Par Jean-Luc KUCZYNSKI
Dans Bonne question ! • le 4 mars 2008 • 16767 lectures